Une veillée pour célébrer l'amitié franco-canadienne

Le Canada autrement avec l'ACANAMI


Pour répondre à l'invitation lancée à Winnipeg durant le Festival du Voyageur en février 98, par Gérard Besnard, Président de l'Acanami, Francis Marchildon, jeune chanteur canadien, est venu en ce mois d'août 98 pour participer aux manifestations célébrant l'amitié franco-canadienne, à St Ouen du Tilleul (Normandie), en particulier pour cette veillée organisée le 29 août.

La soirée débuta par la prestation scénique du jeune artiste canadien, venu spécialement de Régina (Saskatchewan). Un tour de chant agrémenté par la projection d'un diaporama qui relatait la vie et la tragique histoire des métis dans le Canada du XIX ème siècle, en rappellant la saga de Louis Riel au Manitoba.

Les chansons à répondre de Francis Marchildon étaient un prélude au bal québécois qui rassembla près de deux cent personnes.


Un trio pas trop "magané" (fatigué en québécois), en dépit des kilomètres


 

Au piano, Benoît Reeves jonglait, tour à tour, avec les touches du piano et les cuillères, tandis que les danseurs suivaient les indications du meneur de danse, Luc Gaudreau.

La virtuosité du violoneux, Olivier Chérès, complétait ce trio de musiciens qui avait traversé toute la France, après sa participation au Festival des Déferlantes de Cap-Breton.

Ayant oublié toute fatigue, les musiciens emmenèrent jusqu'à une heure avancée de la nuit, la presque totalité des danseurs avec leur répertoire de danses québécoises, composé de gigues et de reels. (...)

C'est sûrement ainsi qu'on aime vivre l'amitié franco-canadienne qui nous réunit.

 

D'après un texte parut dans le Journal de l'Association des Amis du Canada et de l'Acadie (automne 98).

Photo de Gérard Besnard-©Acanami 98