Au Glenmor, l'humour acéré d’Anne Roumanoff

Samedi, à Carhaix, au Glenmor, l’humoriste seule-en-scène a tenu une salle archibondée en haleine, avec un spectacle mené tambour battant.

Avec sa robe rouge et ses escarpins écarlates, Anne Roumanoff le rappelle d’entrée de jeu : « Gracia, ma grand-mère maternelle, est née à Fez, au Maroc. Lydia, ma grand-mère russe, est née de son côté en Lituanie. » En quelques secondes, déjà, tout est dit de la filiation métissée de l’artiste et de ses convictions humanistes. Pour autant, côté réseaux sociaux, l’humoriste ne craint pas d'user du coup-de-griffe acéré. « 4 915 amis sur Facebook ? Annonce un jour que tu déménages et regarde combien « d’amis » viennent t’aider », glisse-t-elle en égratignant à leur tour les sportifs vus à la télé : « Le sport, ça vide la tête. C’est vrai, enchaîne-t-elle aussitôt. Il n’y a qu’à écouter les sportifs après les matches... c’est carrément le courant d’air ! »

Sans vous, je ne serais pas là

Les injonctions de la haute-finance et la perte du triple A n’échappent pas non plus, à ses moqueries acerbes. « Est-ce que le A est toujours là ? », feint-elle de s’inquiéter auprès de Jean-Claude, un compagnon de sketch imaginaire. « Ben oui, lui fait-elle dire benoîtement. Sinon, je m’appellerais Jean-Clude. » En une heure trois quarts de spectacle mené vitesse


Samedi, au Glenmor, l’humoriste Anne Roumanoff a triomphé devant un public de 600 spectateurs gagnés aux multiples saillies tous azimuts de son humour caustique (photo©Jean-Pierre Bénard).



grand V, la banque, les politiques, les riches, la vie de couple et la psychothérapie à l’emporte-pièce des Québécois, font les frais de l’humour malicieux et ravageur de la comédienne. « Le pigeon François, le roi Nicolas, l’ours Mélenchon et la taupe Eva, faisaient de leur mieux pour éradiquer la terrible maladie, répandue par la louve déguisée en brebis... qui avait pour nom haine et démagogie », lance-t-elle aussi avec cette dernière fable politico-animalière. Dans la salle, les 600



spectateurs du Glenmor ont leur comptant de rire. Sous les projecteurs, sourire aux lèvres, l’humoriste a le triomphe modeste : « Ce soir, je me souviens aussi que, sans vous, je ne serais pas là ».

Jean-Pierre Bénard

Chronique du spectacle seule en scène donné par Anne Roumanoff, le dimanche 9 mars 2014 à l'espace Glenmor de Carhaix (Finistère).