La cuisine mod-kozh d’Ar Bonedoù Ruz, rue Mauviel

Trois potes carhaisiens ont ouvert, fin mai 2011, une nouvelle pizzeria au n° 6 de la rue Gaspard-Mauviel à Carhaix. Avec l’envie d’offrir une cuisine de caractère, entre des murs chargés d’histoire.

Ils ont mouillé les maillots, charrié des tonnes de cailloux et grimpé les échelles à longueur de temps, sans une once de découragement. « On a dû apprendre et faire plein de choses inattendues », sourit aujourd’hui Mathieu Guillemot, le cuisinier attitré d’Ar Bonedoù Ruz, la pizzeria des Bonnets Rouges qu’il va ouvrir, fin mai, avec ses deux potes Jean-Marc L’Hostis et Yvan Cozic.

Les pieds posés sur le béton lissé flambant neuf du n° 6 de la rue Gaspard-Mauviel, l’ancien apprenti-cuistot du lycée hôtelier de Dinard n’en revient toujours pas. « Moi, j’ai un CAP-BEP de restauration, rappelle le jeune carhaisien. Et je ne connaissais rien à la maçonnerie, la plomberie ou l’électricité. Mais quand tu es face au mur, eh bien, tu apprends. »

Un chantier épique

Une expérience formatrice qui semble avoir renforcé les liens unissant ces trois amis de longue date. « On a vécu une aventure humaine formidable. On voulait à tout prix monter un projet à trois, et l’occasion s’est présentée avec ce lieu sur lequel on a tous flashé », s’exclament de concert Mathieu et Jean-Marc, au souvenir de ces deux mois d’un chantier épique. « On loge ici et, pendant plusieurs jours, on s’est retrouvé sans une goutte d’eau à cause des travaux. On a même dû squatter l’appartement de notre amie Julie Rolland, pour pouvoir prendre une douche ! », rigolent-ils.

« Avec nos deniers personnels »

Pour financer leur projet, Mathieu, Jean-Marc et Yvan ont évité la case bancaire. « Nous avons mobilisé nos deniers personnels et l’argent investi dans les travaux sera déduit de nos prochains loyers », explique à ce sujet Jean-Marc, ancien salarié des Vieilles Charrues, électrotechnicien de formation et qui veillera à la bonne gestion de l’aventure. Une entreprise pour la réussite de laquelle, les trois compères ont aussi sollicité les compétences locales.


« Nous avons souhaité rendre hommage à la langue bretonne en plaçant notre entreprise sous l’enseigne Ar Bonedoù Ruz », confient également Mathieu et Jean-Marc, les cogérants de la nouvelle pizzeria de la rue Mauviel. (Photo©Jean-Pierre Bénard).


« Stéphane Crenn a réalisé les travaux de maçonnerie en nous conseillant sur des solutions fiables et à moindre coût. Son premier chantier d’importance aura été pour nous », indiquent-ils à propos de ce copain artisan de Landeleau, avec lequel ils ont taquiné le ballon rond sur les pelouses centre-bretonnes.

Un emploi de serveuse

Côté pizzas, les cogérants d’Ar Bonedoù Ruz entendent bien jouer la carte locale. « Nous proposerons un choix de 20 à 25 pizzas et des grillades d’agneau, de bœuf ou de porc. Avec des produits achetés auprès de producteurs locaux : pas de frites sous-vide ou surgelées, insistent-ils. Rien que de la pomme de terre de pays. » Un souci du local qui comprend également l’embauche d’une serveuse habitant Carhaix. « Ce sera Hannah, la fille de Peter et Penny Dinwiddie, les propriétaires du manoir de Kerlédan. »


Les clients eux, seront également soignés aux petits oignons rosés de Roscoff, à l’andouille de Guémené et à la Tartibreizh. « Une spécialité aux couleurs bretonnes, inspirée de la traditionnelle tartiflette. » Une cuisine simple et de qualité, en somme. « Le lieu nous impose ça, concluent en souriant Mathieu et Jean-Marc. Dans une des plus vieilles maisons de Carhaix, qui porte encore des traces du passé gallo-romain et ducal de la ville, on ne peut pas faire autrement que de proposer une cuisine mod-kozh : de caractère et au goût du terroir. »

Jean-Pierre Bénard

Ar Bonedoù Ruz. 6, rue Gaspard-Mauviel à Carhaix. Tél. : 02 98 27 48 36.