BESTIAS

Le thème

C’est dans le cadre d’une recherche générale sur les pratiques sonores en Midi-Pyrénées, que nous nous sommes progressivement intéressés au répertoire ayant trait au rapport entre l’homme et l’animal. Un travail - aspect très important de ce répertoire - nous informe sur les rapports de l’homme au monde des oiseaux. Des rencontres ont été faites avec des siffleurs de danse dans les veillées ou dans les bals. Puis nous nous sommes rendus compte que cette pratique ne se limitait pas à la danse. Elle nous est apparue progressivement comme un ensemble extrêmement riche qui mettait en jeu des compétences diverses et complexes. Au point de vue musicologique, le sifflé joue un rôle primordial dans l’imprégnation musicale des jeunes enfants. D’un point de vue anthropologique, il équivaut à un véritable chemin initiatique vers l’apprentissage du langage aviaire qui n’est en réalité qu’une métaphore du langage amoureux.

jaquette recto du CD Bestias

Couverture du CD Bestias. Graphisme : Jean-François Prigent

Le monde des oiseaux

Avant l’exploration proprement dite du monde des oiseaux, le tout petit enfant commence à jouer avec des insectes qui constituent des êtres volants et chantants à sa portée. En leur parlant, en récitant des formules ou en jouant il s’efforce de les apprivoiser. Il commence à capturer des grillons et à apprendre leur langage. Puis il joue à faire envoler les coccinelles, les taons, les scarabées, les hannetons...Plus tard, il se met à grimper aux arbres et se lance ainsi à la découverte du monde des oiseaux. Au-delà de cette relation particulière, le sifflé intervient en outre dans des rapports plus généraux entre l’homme et l’animal. Ainsi l’un siffle, pour appeler les bêtes, les faire boire, faciliter leur accouplement.

Un bestiaire chanté

La chasse évoque très régulièrement la fascination pour le monde sauvage que l’homme cotoie. Si les chansons sur le thème des oiseaux est prédominant, d’autres types d’animaux sont également très présents. Le loup a inspiré de nombreux textes de tradition orale, ainsi que l’âne, à qui l’on attribue de nombreux défauts, mais qui, en réalité, révèle toujours la vérité des choses. Tout ce bestiaire chanté contient des mythes précieux de cette pensée humaine qui a traversé les siècles jusqu’à nous.

Page precedentePage suivante