DES CABRETTES DANS LE CHAMP

 

Tourné en quelques jours, le sujet de ce court documentaire (24 mn), est le résultat d'un long compagnonage sonore et visuel, du voisinage familier avec la cabrette, encore très populaire d'usage dans une aire géographique qui regroupe le Cantal, la région du figeacois, dans le Lot, et le Rouergue, au nord de l'Aveyron.

La proximité conjointe d'un médecin, remarquable joueur de cabrette, d'un fabricant d'anches réputé dans le petit monde des cabrettaïres, et d'enseignants et de musiciens très au fait de l'histoire de cette cornemuse particulière, a permis d'écrire le projet, et de trouver les ressources pour le tourner.


Un médecin joueur de cabrette

Un médecin, joueur de cabrette

Les musiciens pendant le tournage

Les musiciens pendant le tournage

Les classes des écoles de musique de l'Aveyron et du Lot, font une place à cet instrument. Des enseignants et des musiciens transmettent leur savoir aux jeunes générations. La cabrette est jouée, dans les bals traditionnels, par de nombreux jeunes talents, qui donnent à entendre une sonorité, maîtrisée par une technique impressionnante. Ils font chanter la cabrette. Et, s'ils ne connaissent pas tous la langue d'Oc de leurs grand-parents, au moins permettent-ils, en interprétant une musique traditionnelle liée à la culture du monde rural, de perpétuer et de renouveler la part d'identité occitane qui est en eux.

Enseignants et musiciens sur scène

Un bal traditionnel à La Bastide (Aveyron)

Je dois, au long et minutieux travail d'enquête et de collectage, effectué par Xavier Vidal dans le Lot, d'avoir eu connaissance d'une anecdote, dans laquelle la cabrette et le feu de la St Jean sont associés. Cette histoire, racontée dans le film par Mme Alberte Forestier, est venue enrichir le propos documentaire. Elle montre la part significative, tenue par la cabrette, dans l'imaginaire populaire.


Voir aussi : "Le Monde du Sonneur"

[Aveyronline, tourisme et culture en Aveyron]

Page precedentePage suivante