À Carhaix, rock déjanté, blue-grass et trip-hop sur la scène Xavier-Grall

Des jeunes charrues hautes en couleurs


Strip-tease à rebrousse poil pour Gros Dave, le crooner tarzanesque de Marron Clair, déboulant sur la scène en slip à pois et cravate assortie. «Love me tender, love me do», susurre-t-il, tout en éructant contre ses naseaux enfarinés et la gueule de bois matinale. «C’est de la musique ringarde, mais ce sont de supers bons musiciens», lance Xavier, un spectateur venu de Paimpol, enthousiasmé par le côté Grand Magic Circus déjanté de ces musiciens du Pays de Dinan.

Un angelot grimaçant à la crinière punk se propulse à l’avant-scène sur son petit nuage blanc. «Écoute p’tit gars. Tu tiens pas la barrière. Viens ici !», lui intime méchamment le tarzan tatoué, sur fond de rock décalé et haut en couleurs, façon Blues Brothers bretons. Gros cigare aux lèvres et barbe taillée en forme de fine cicatrice sur la joue, le bassiste, l’air sombre, approuve.

«Je veux que tu m’aimes différemment », chante, de son côté, Jean-Philippe Debroize, le Rennais romantique affamé d’amours simples. Marlon, le batteur, lâche ses baguettes en sifflotant la fin du refrain. Un boogie-woogie hors sujet plus loin, et les Carhaisiens du Jack Danielle’s String Band attaquent


Marron Clair, le groupe de Dinan, a subjugué le public avec sa ménagerie bigarrée d’angelot ravagé, de crooner strip-teaser et de bassiste fumeur de gros cigares.


à leur tour, avec une recette d’instrumentaux blue-grass mêlée de rock et de reggae. «Nous sommes libres d’amour et de tendresse», lancent-ils à l’unisson à leurs fans de l’avant-scène.

Ambiances Hip-hop

Rassasié de cordes made in USA, le public de cette dernière manche des Jeunes Charrues goûte enfin à l’acid-jazz cool et méditatif de Sheer-K, les musiciens léonards émules de la scène électro.


Souriante, Stéphanie, la jeune chanteuse black du groupe, vocalise élégamment sur des ambiances hip-hop et funky, en refermant, avec les mélodies impalpables de Sheer-K, la nouvelle cuvée 2004 du Tremplin des jeunes Charrues.

Jean-Pierre Bénard

Chronique du Tremplin des Jeunes Charrues du 25 juillet 2004.