Au Glenmor : des musiques vibrantes d’émotions

Svetlana Spajic Group, Jacky Molard Quartet et musiciens Berbères d’Agadir ont partagé l’affiche de Couleurs du monde, le vendredi 2 mars 2012 au Glenmor.

Elles s’avancent sur le vaste plateau du Glenmor en arborant des habits traditionnels empruntés à l’Est de la Serbie, la Dalmatie ou le Kosovo. « Désolées de ne pas parler breton, mais c’est un grand plaisir pour nous d’être là », lance dans la langue de Shakespeare Svetlana Spajic, la chef-de-file de ces cinq chanteuses venues des Balkans.

Invité pour une résidence de trois jours par la Kreiz Breizh Akademi, le Svetlana Spajic Group enchaîne des suites de chansons populaires collectées depuis 1993. « Chansons d’amour, chants de récolte ou appels rituels. » Voix vibrantes d’émotion, portées par une énergie sans faille, les cinq artistes embarquent les 260 spectateurs du Glenmor pour un voyage polyphonique au cœur des traditions villageoises de Serbie. « A wedding call for the wedding guests », indiquent-elles au détour de cet appel allègre, lancé à pleines voix aux invités d’un mariage campagnard.

Un final aux couleurs free-jazz

Sans plus de façons et avant la transe berbère d’Oudaden en fin de soirée, le Jacky Molard Quartet s’empare à son tour d’une mélodie issue du terroir vannetais.


Les cinq chanteuses du Svetlana Spajic Group ont ouvert la soirée de Couleurs du monde avec un voyage polyphonique au cœur des traditions villageoises de Serbie.


Violon, saxophone, contrebasse et accordéon tricotent un joli climat aux accents jazzy. « Petit détour par les pays où la rythmique est impaire », annonce en souriant le violoniste, comme en écho aux Balkans magnifiés par les chanteuses de Svetlana Spajic. La mélodie cavale sous l’archet, s’insinue sous l’anche du saxo et grimpe sous les cintres du Glenmor avec un goût de nostalgie langoureuse. La musique s’emballe dans un final aux couleurs free-jazz, comme une bande sonore défilant à rebours du temps.


Harmoniques profonds de la contrebasse, basses virtuoses de l’accordéon, cordes et anches fusionnelles donnent désormais au quartet centre-breton, chaleur, vivacité et humanité, saluée vendredi par le public de Couleurs du monde.

Jean-Pierre Bénard

Chronique de la soirée Couleurs du monde, organisée avec Le Plancher et France Musique au Glenmor, à Carhaix, le 2 mars 2012.


À cet emplacement figure une photo de Jacky Molard au violon, Hélène Labarrière (contrebasse), Yannik Jory (saxo) et Janick Martin (accordéon).

Vendredi 2 mars 2012 au Glenmor, à Carhaix, le Jacky Molard Quartet a emporté l’adhésion du public de Couleurs du monde avec ses suites bretonnes, gaéliques et balkaniques, mâtinées de jazz électrique et fusionnel.