Luc Gaudreau : le premier danseur des “Maganés” :


À huit ans, il se produit pour la première fois, en tant que danseur, devant le public québécois de Montmagny. Né sur la rive sud du St Laurent, à l’Est, entre Rivière du Loup et Québec, Luc Gaudreau a hérité de ses origines québécoises et de son milieu familial, son goût pour la danse et la chanson traditionnelle de son pays.

De “La troupe du Vieux Moulin”, en passant par “Mackinaw”, “Migration”, et enfin la compagnie “Les Sortilèges”, où il figure comme premier danseur, Luc Gaudreau s’adonne à la danse depuis plus de vingt ans. Sur toutes les scènes du Québec et du Canada, de la Nouvelle-Écosse au Nouveau-Brunswick, de l’Ile du Prince Edward aux États-Unis et en France, il a donné à voir et à entendre ses talents de gigueur et de câlleur.

Luc Gaudreau à Drummondville

Luc Gaudreau (à droite) au Festival de Folklore à Drummondville (Québec)

Il est aujourd’hui le câlleur des Maganés, avec lesquels il anime, en France et dans les pays de la francophonie, de nombreux bals québécois. Les manifestations culturelles consacrées au Québec, les soirées des Associations de France-Québec et de l’Acanami, les Centres Culturels et Bibliothèques, et les Festivals font souvent appels à ses talents.

Il anime aussi, fréquemment, des stages de formation sur les danses traditionnelles et la gigue québécoise.

Le danseur Luc Gaudreau

Luc Gaudreau : la gigue au cours d'une veillée québécoise


Un parcours dansant :


De 1975 à 1987 : Professeur et chorégraphe dans la troupe du "Troupe du Vieux-Moulin" à Montmagny (Québec).
De 1988 à 1991 : premier danseur de "l'Ensemble National de folklore : Les Sortilèges" à Montréal.

En 1988, participe à l'ouverture des jeux Olympiques de Calgary. De 1991 à 1993 : Danse et règle les chorégraphies de "l'Ensemble Folklorique Mackinaw" à Drummondville (Québec).

De 1993 à 1995, danse dans diverses compagnies : "Migration", "L'Entracte" (Montréal), et "Dram-Bakus", qui font aussi une place au théâtre.

En 1994, il vient en France à l'occasion des 2èmes Jeux de la Francophonie. Il s'installe dans notre pays, où il réside à Dieppe, et s'intègre dans la formation : "Les Maganés", groupe de musiciens Franco-québécois, dont il est, depuis, le câlleur-gigueur attitré.

Luc Gaudreau jig-a-jigLuc Gaudreau jig-a-jigLuc Gaudreau jig-a-jig

Un pas de gigue pour Radio-France Pays de l'Adour