L'association Astro-Gard a rassemblé 600 spectateurs au col de la Séreyrède

Somptueuse nuit des étoiles au massif de l'Aigoual


En août 2004, la fresque audiovisiuelle des «Dialogues du ciel et de la vie» a réunit 600 spectateurs à l'occasion d'une représentation organi- sée par l'association Astro Gard. Sous le ciel étoilé du massif de l'Aigoual, les passionnés d'astronomie ont feuilletté ensemble, l'album des grands événements de la création de l'univers racontés par la voix de l'astrophysicien Hubert Reeves.

«C'était beau comme un rêve. Avec le recul, le spectacle présenté au col de la Séreyrède restera comme un souvenir merveilleux», confie Aldo Cabanis, le directeur d'Astro-Gard, l'association orga- nisatrice du spectacle «Les dialogues du ciel et de la vie», une fresque audiovisuelle si- gnée par l'astrophysicien Hubert Reeves.

Les 600 spectateurs rassemblés, ce samedi d'août, sur les hauteurs du massif de l'Aigoual ne sont pas près d'oublier de sitôt, en effet, le récit des événements de la création de l'univers et de l'apparition de la vie sur Terre racontés par la voix du célèbre astrophysicien québécois. «Nous avions quelques craintes en regard du public attendu par rapport à la sonorisation et à la taille de l'écran, explique l'animateur scientifique d'Astro-Gard. Mais, grâce à la splendeur des images commentées par la voix d'Hubert Reeves, et à la qualité du son réalisé par son fils, Benoît Reeves, tout s'est vraiment bien passé .»

En un peu plus d'une heure et demie, la naissance des comètes, des volcans, des étoiles ou d'une supernova dans le grand nuage de Magellan ont été patiemment expliqués aux

L'association Astro-Gard a organisé une somptueuse nuit des étoiles au col de la Séreyrède, avec le spectacle «Dialogues du ciel et de la vie» d'Hubert Reeves (photo : Nasa, libre de droits).


spectateurs et magnifiquement illustrés par une sonorisation de grande qualité.

Le ballet des étoiles filantes

«Une petite merveille qui nous a parlé au coeur, grâce à cette rencontre inattendue entre la voix d'Hubert Reeves et le spectacle grandeur nature de la Voie Lactée s'étendant au-dessus de la tête du public», souligne, avec émotion, le directeur d'Astro Gard, en évoquant par ailleurs, le ballet des étoiles filantes dans le ciel du col de la Séreyrède. «Elles fusaient depuis la constellation de Persée en ponctuant de façon quasi miraculeuse les commentaires de l'astrophysicien.» Au final, un bilan plutôt satisfaisant pour


cette première collaboration dans le décor somptueux du massif de l'Aigoual. «J'ai énormément appris sur la façon de travailler des réalisateurs des Dialogues du ciel et de la vie, explique Aldo Cabanis. Je vais proposer de renouveler cette expérience l'an prochain, sur trois soirées, avec des conditions techniques encore meilleures», conclut-il, au sujet d'un prochain spectacle en préparation sur le thème de l'environnement.

Jean-Pierre Bénard

Chronique du spectacle «Dialogues du ciel et de la vie», d'Hubert Reeves, donné le 14 août 2004 dans le massif de l'Aigoual.