Élisabeth Conan : « La danse, c’est une école de vie »

La présidente du cercle celtique de Spézet a fait ses premiers pas de gavotte il y a 30 ans. Trois décennies de passion qui ont permis aux Brug ar Menez de devenir champions de Bretagne de la fédération Kendalc'h, lors de la Saint-Loup d'août 2012.

La voix est encore un peu aphone. À peine remise de l’explosion de joie débridée qui a vu, dimanche à Guingamp, les danseurs du cercle celtique de Spézet décrocher le titre de champion de Bretagne de la confédération Kendalc’h. « J’ai commencé à danser quand j’avais neuf ans », se souvient Élisabeth Conan au lendemain de la fête.

« Et je suis l’unique danseuse encore issue du premier groupe d’enfants, constitué il y a 30 ans par Ifig Cloarec, l’ancien président du cercle », ajoute dans un sourire celle qui préside les Brug ar Menez depuis cinq ans.

« Un vrai cercle d’amis »

Trois décennies plus tard, le groupe d’enfants existe toujours. « Ils sont une cinquantaine aujourd’hui, poursuit la présidente. Pour ma part, j’ai commencé assez tôt, vers 15 ou 16 ans, à donner aussi des cours aux plus jeunes. »

Une véritable passion pour la danse bretonne, cultivée au fil d’innombrables répétitions. « On passe beaucoup de temps ensemble. Il y a entre nous un état d’esprit à la fois festif et exigeant. Finalement, avoue aussi cette professeure des écoles, mon véritable cercle d’amis, c’est là qu’il se trouve. »

Sur scène, les danseurs du cercle de Spézet ne mégotent ni sourires, ni énergie. « C’est un peu notre marque de fabrique, insiste Élisabeth Conan. Tout ce plaisir et cette énergie que nous mettons dans la danse,


Avec Distro d’ar vro, leur nouveau spectacle couronné à Guingamp, les danseurs de Spézet et Élisabeth Conan, leur présidente, ont renoué avec le titre de champion de Bretagne et retrouvé le trophée de la confédération Kendalc’h, sculpté par Jean-Claude Talec (photo©Jean-Pierre Bénard).


au bout du compte, c'est une véritable école de vie pour chacun de nous. On relativise nos difficultés personnelles. Et, grâce au travail d’équipe, on devient plus tolérant pour celles des autres. »

« On avait fini sur les rotules »

Doubles champions de Bretagne en 2001 et 2002, les 6O danseurs du cercle de Spézet ont produit en 2005, un DVD de leur spectacle Mozaïk resté dans toutes les mémoires. « Un grand moment d’émotion, remarquablement filmé et qui se vend encore aujourd’hui. » Depuis, pourtant, les gavottes dansées par les Spézetois s’étaient faites moins flamboyantes. « On avait mis toute notre énergie dans l’enregistrement de ce DVD et on avait fini la saison sur les rotules », se remémore la présidente.


Revenus en janvier avec une nouvelle génération de 25 danseurs, 9 musiciens et Distro d’ar Vro (le retour au pays), les Spézetois ont fait très fort. « On a travaillé d’arrache-pied avec la chorégraphe Nelly Daniel et le soutien de Musiques et danses en Finistère. »

Mélange des Temps modernes, de West side story et de gavottes du terroir glazik dansées en bleu de travail, les audaces chorégraphiques des Brug ar menez ont séduit public et jury.

Au lendemain de la Saint-Loup d'août 2012, caisse de champagne et tour du bourg de Spézet en fanfare ont refermé cette page mémorable. « Pas mal pour une commune de 2 000 habitants, non ? », conclut leur présidente aux anges.

Jean-Pierre Bénard