Les instruments du quadrille :

Deux catégories d'intruments sont utilisés dans le quadrille : la première est de facture locale : le ti-boi ; le ciac et le tambour de basse. la deuxième vient d'Europe : accordéon ; violon ; guitare et saxophone ( à savoir : au XIXe siècle, violons et guitares n'étaient pas importés d' Europe, mais fabriqués en Guadeloupe par des ébénistes locaux ).

Le ti-boi est un morceau de bois sonore, fabriqué en bois dur (ébène ou palissandre). Le ti-boi est frappé par paires. Le son est produit par l'entrechoc de deux baguettes. Cet instrument est utilisé aussi en Martinique, dans le bel-air et le gro-ka.

Le ciac est fabriqué dans un bambou de 60 cm de long et strié au couteau dans le sens de la longueur. Posé d'un côté contre une paroi et de l'autre contre le buste du musicien, il est joué avec deux baguettes de bambous tenues dans chaque main. L'une fait le rythme de base et l'autre une improvisation rythmique. Ce qui nécessite une belle indépendance des deux mains. Appelé aussi "Guiro", il est fréquemment utilisé en Afrique et en Amérique du sud. Dans la samba, il marque le rythme des double croches par un raclement sec et rapide.

Le tambour de basse est d'origine européenne. Formé d'un cadre en bois et d'une peau de cabri. Il peut être considéré comme l'élément fondamental de la sonorité du quadrille. Son rôle est de porter la musique au plus haut, soutenu par les petits instruments genre cha-cha ; cloches et triangle.

Violons et saxophones ont, pour leur part, un rôle strictement mélodique. Les solistes, au nombre de deux, dialoguent sur des structures musicales de quatre à huit mesures.


Haut de page - Retour sommaire