Les extraits d'articles de presse ci-après sont reproduits au titre du droit de citation. Les supports et auteurs sont crédités. Merci à eux tous.


Jump For Joy
Danseurs à vos marques !


Agitateur de la scène britannique dans les années 80 où il était membre des fameux "Darts", le Londonien Pikey Butler a persisté et signé en s'établissant dans le Finistère.

Depuis le début de la décennie, il a converti les Bretons à sa musique festive et chaleureuse au sein des "Shakers", de "Pikey & Movers", avec "Pikey Drums and Voices". Il présentera bientôt sa nouvelle formation à Brest: "Jump for Joy".

Avec un tel nom ("Sauter pour la joie", doublement emprunté à une comédie musicale de Duke Ellington et à un morceau de Joe Turner), sûr que le groupe n'a pas pour vocation d'engendrer la mélancolie.

Son but avoué ? Mener les danseurs jusqu'à l'épuisement, et dans la bonne humeur !

Jump For Joy

Sorte de boogie woogie torride, le répertoire de "Jump For Joy" puise dans la musique black américaine des années 40 et 50, au confluent du swing jazz, du blues et du rock'n roll.

Quelques compositions dans l'esprit complètent le programme. Danseurs, à vos marques ! (...)

Le Magazine du Télégramme. Décembre 2000


La suite de la revue de presse... Page suivante

Dernière mise à jour samedi 5 février 2005, 19:08