Menace d’éclaircie en fanfare sous le soleil

Dimanche 13 mai, au domaine de Trévarez, les cinq musiciens de Menace d’éclaircie ont inauguré le premier Dimanche en fanfare de la saison 2012.

Ils déboulent en blouson noir et baskets colorées. « Bonjour. C’est Menace d’éclaircie. Rangez vos parapluies, s’il y en a. Car le beau temps, c’est maintenant ! », s’exclame tout de go Florian Juillard, l’initiateur et chef de file de cette formation musicale venue de Lorient, invitée dimanche dernier par le domaine de Trévarez. « Nous sommes une fanfare avant tout. Acoustique et mobile : animation de lieu ou parade musicale, on s’adapte à tout. »

Ça tombe bien. Dans la cour des grandes écuries de Trévarez, le soleil est de la partie et le public de ce premier Dimanche en fanfare est visiblement ravi. « On joue des javas, des boogies, du rock et même des valses », précise également Florian, par ailleurs talabarder et joueur de veuze (cornemuse du pays nantais) de la formation lorientaise.

Cornemuse et java

La bombarde et la cornemuse, c’est justement ce qui fait la particularité de Menace d’éclaircie. « Mes instruments de musique bretonne ne sont pas censés jouer cette musique-là », sourit le musicien lorientais à l’évocation du jazz et de la java.


Le groupe Menace d’éclaircie a tenu ses promesses dimanche à Trévarez : faire reculer la pluie en fanfare.


« On n’entend pas souvent des javas interprétées à la cornemuse. Mais le point de départ de notre groupe c’est justement ça : sortir les instruments de musique traditionnels de leur domaine habituel. »

Mission réussie pour Menace d’éclaircie. Entre deux mini-chorégraphies drolatiques, la veuze et la bombarde de Florian Juillard -- musicien d’expérience, ancien sonneur du bagad de Lann-Bihoué -- s’octroient quelques riffs inattendus, gorgés de swing.


Une musique de fanfare déambulatoire, nourrie des compositions de Patrice Langlois (tuba) et soutenue dimanche, sous le soleil de Trévarez, par le banjo de Thibault Niobé, l’accordéon à touches piano de Youenn Paranthoën et les percussions de Glenn Le Merdy.

Jean-Pierre Bénard



Chronique du concert de la fanfare Menace d'éclaircie, donné au domaine de Trévarez (Finistère), le dimanche 13 mai 2012.