Les étapes de la fabrication de l'huile de noix

BROYAGE ET CHAUFFAGE DES CERNEAUX SECS DES NOIX



 
 
Broyage des cerneaux secs
Le broyage des cerneaux à l'aide de la meule.
La meule en action
La meule en action

Il faut écraser, mais pas trop, les cerneaux avec une meule en pierre. Une grosse meule de calcaire (300 kg environ), qui tourne sur du granit. On l'appelle en occitan : l'ase. En français : l'âne. Sans doute parce qu'autrefois elle était tirée par un âne qui tournait en rond . Aujourd'hui, un moteur a remplacé l'animal.

 




Une journée chez le meunier

LE MOMENT CRUCIAL DE LA CHAUFFE DES CERNEAUX


 

"Lorsque les cerneaux étaient triés, on allait chez le meunier, "prendre le jour", pour savoir quel jour on pouvait venir pour presser. Le meunier nous disait : "venez mardi, venez mercredi...". Et quand le jour arrivait, le maître de maison allait mettre le joug aux boeufs. Il mettait un sac de foin bien garni sur le joug, pour pouvoir les nourrir toute la journée, parce qu'ils y restaient toute la journée, et parfois même deux jours, mais ils revenaient coucher à la maison quand même. Ils n'oubliaient pas non plus la musette avec le casse-croûte, et sutout à boire! Parce qu'à l'époque, lorsqu'ils allaient presser, ils buvaient un bon coup!"


 
 
La grande poele en position sur le feu.
La grande poêle en position sur le feu.
La cuisson des cerneaux
La cuisson des cerneaux
 

La cuisson, c'est le moment crucial. Trop, et l'huile aura un goût de "cramé". Pas assez, et l'huile ne sera pas fruitée...Tout se passe dans une grande poële, sur un feu de bois. C'est du bois vert qui est utilisé : sec, il chaufferait trop et trop vite...Il faut remuer sans cesse pour éviter que les cerneaux ne grillent.

"Il fallait chauffer doucement. On mettait un peu d'eau, mais presque rien, pour éviter que les cerneaux n'attachent au départ. Il fallait qu'ils soient bien chauds, et qu'ils cuisent sans trop les brûler.
Et ensuite, dès qu'ils étaient chauds, on les mettaient dans un "flechadou", plié dans de la toile de jute, bien serrée."


 
 
Les cerneaux aprËs la chauffe, et avant le pressage.

Les cerneaux après la chauffe, et avant le pressage.

 
Haut de page - page précédente - page suivante - page accueil