Tyra Loopers en finale des Jeunes Charrues

Samedi, à l’espace Glenmor de Carhaix, les musiciens venus de Lopérec ont recueilli l’adhésion du jury du Kreiz-Breizh et gagné leur billet pour la scène Xavier-Grall des Vieilles Charrues. Entretien avec Caza et Romain, deux des musiciens du groupe.

Gagner son billet pour les Jeunes Charrues, ça fait quoi ?

Caza. J’y crois pas encore. C’est pas possible ! On est tous de la même rue et du même village à Lopérec et on va passer aux Vieilles Charrues ! On jouait dans le championnat de France, et maintenant on se retrouve en compétition du champion’s league. Ce soir on avait un avant-centre royal avec la chanteuse, et derrière une défense tout à fait à la hauteur. On est fiers de chez fiers.

L’histoire du groupe ?

Romain. On s’est retrouvés depuis un an autour de compositions originales et de séances d’enregistrement. Nous allons bientôt sortir un premier cédé de dix titres. Pour l’instant Roland nous apporte ses compositions et on fait le tri. Ensuite on rajoute les parties instrumentales et le chant arrive en dernier, avec les textes écrits par Milaï, sa sœur, et Mary, une anglaise.

Vos influences musicales ?

Romain. On vient de quatre styles différents. Moi, c’est plutôt le rock métal. Pour Pascal, le guitariste, c’est le rock du Pink Floyd. Roland de son côté nous a ouverts à l’univers électro rock et Milaï, la chanteuse, a une préférence pour une pop rock plus calme.

D’ici la finale de juillet à Kerampuilh, qu’elle sera votre préparation ?


Les musiciens centre bretons de Tyra Loopers ont remporté, samedi à l’espace Glenmor de Carhaix, leur place en finale des Jeunes Charrues.


Caza. Ça fait prendre conscience du boulot qui reste à faire. Il va falloir bosser, bosser et encore bosser sur la préproduction. Mais ce n’est qu’un début. Ça motive, et cette perspective nous fera faire un bond en avant.

Votre sentiment sur les groupes en scène ce soir au Glenmor ?

Caza. C’était vraiment très bien. Réellement. Avec un plus énorme pour Les Rescapés. Ils ont dégagé une énergie impressionnante sur scène. Ils méritent de faire quelque chose.


Romain. Le Hip hop des Rescapés c’est pas mon style. Mais j’ai été agréablement surpris. Je les ai trouvés vachement balèzes dans leur truc.

Recueilli par Jean-Pierre Bénard

Entretien avec des musiciens du groupe Tyra Loopers, recueilli à l'occasion de la soirée des Jeunes Charrues en concert, organisée par l'association Kraze Breizh Krew le samedi 22 avril 2006 à l'espace Glenmor de Carhaix (Finistère).